Forum

Tu n'es pas connecté. Pour répondre ou poster un nouveau sujet, connecte-toi ou inscris-toi.

  Tu peux rechercher un message dans le forum avec ce formulaire Rechercher

Quartier libre - Espace d'expression libre dans le RESPECT DE CHACUN ET DES CGU
(par note2be, Jeudi 26 Juin 2008, 10:59)

615
par SIMON_ROUGE_CCCP, Samedi 28 Juin 2008, 17:48
Heureusement que j'ai indiqué qu'il s'agissait d'un projet... Mon but est simple, mieux qu'un règlement une mini-constitution,. Le but est de mieux définir les droits, les devoirs et le rôle de chacun, de limiter les abus, d'augmenter les possibilités, de faciliter le dialogue entre les élèves et le personnel. Le projet que j'ai posté n'est qu'une ébauche, elle est incomplète, de plus tu a tort de dire que ce qui y est inscrit est presque totalement appliqué. Par exmple au sujet de la liberté d'expression, combien d'élève punis pour une prétendue insolence ? Le système scolaire se dérègle à une vitesse effroyable, l'école devient un lieu dangereux, un lieu de fermeture, de silence, de non-constructivité, de stagnation. Les élèves se divisent en bande, des conflits inter-communautaire éclate régulièrement, l'autorité des professeurs est baffoué. La mixité sociale n'est plus une réalité.

En écrivant une Constitution scolaire mon but est simple il s'agit de changer, de réformer, de libérer, de créer, de cultiver, de développer, de démocratiser, de l'égitimer, de renforcer, de construire, de renouveler, de mettre fin aux nombreux abus, de jeter les bases d'une démocratie scolaire et ainsi permettre de nous préparer, nous les élèves, à à la vie adulte, de nous responsabiliser, de montrer notre force notre valeur. Surtout que l'éducation est encore une priorité, que la citoyenneté et la démocratie à l'école sont des réalités, de changer les dogmes vieillissants, de faire accepter à chacun la critique, de développer le gout de l'initiative, de la prise de position. Mettre fin à des années de stagnation, de non interventionnisme, de gérontocratie, de silence qui mine notre système éducatif.
616
par youpiman, Samedi 28 Juin 2008, 17:08
En fait dans ta constitution 90% du contenu est déjà en vigueur, alors pourquoi se donner tant de peine ?
617
par SIMON_ROUGE_CCCP, Samedi 28 Juin 2008, 10:18
il s'agit d'un idée, mais après tout nous pouvons nous en moquer et rester chacun dans notre coin.
618
par Pato7, Samedi 28 Juin 2008, 09:56
Je me donnerai mm pas la peine de lire ca, on est en vacance après tt
619
par SIMON_ROUGE_CCCP, Vendredi 27 Juin 2008, 20:49
La constitution scolaire corrigée :



Constitution scolaire

ARTICLE I - Liberté d'expression : La Constitution scolaire garantit pleine et entière la liberté d'expression tant que celle-ci ne nuit ni ne porte atteinte à l'intégrité physique ou morale des individus.

ARTICLE II - Liberté de presse : La Constitution scolaire garantit pleine et entière la liberté de presse tant que celle-ci ne nuit ni ne porte atteinte à l'intégrité physique ou morale des individus.

ARTICLE III - Liberté de réunion : La Constitution scolaire garantit pleine et entière la liberté de réunion tant que les réunions n'ont aucun but politique ou religieux.

ARTICLE IV - Les présentes libertés s'appliquent à l'ensemble du personnel enseignant, non enseignant et des élèves.

ARTICLE V - Séparation des pouvoirs : La Constitution scolaire garantit le séparation des pouvoirs en deux parties : le pouvoir législatif et le pouvoir central.

ARTICLE VI - Le pouvoir législatif :

Section 1 :

La Constitution scolaire établie le Congrès des délégués des élèves.

Section 2 :

La Constitution scolaire établie le poste de délégué.

Section 3 :

La Constitution scolaire établie le droit de voter des lois pour les délégués.

Section 4 :

Le mandat d'un délégué aura une durée d'un an.

Section 5 :

Un délégué pourra démissionner et transmettre son poste à un volontaire qu'il aura lui même désigné.

Section 6 :

Les délégués des élèves sont élus de la manière suivant

1. Trois semaines après la rentrée de classes la campagne des délégués commencent du Lundi au Jeudi, les futurs candidats font campagne.
2. Vendredi les votes ont lieu, à bulletin secrets. Les noms des élèves candidats sont inscrits au tableau, à ce moment là les candidats peuvent se démettre de nouveaux peuvent se présenter.
3. Les élèves inscrivent le nom d'un candidat.
4. Les bulletins et le dépouillement est effectué par le professeur
5. Les deux candidats ayant le plus de voies passent au deuxième.
6. Les élèves votent.
7. Dépouillement et élection du délégué qui a le plus de voies. En cas d'égalité le plus jeune est élu. Le délégué nouvellement élu peut immédiatement choisir un suppléant qui la représentera au Congrès des délégués en cas d'absence.

Le vote d'un loi se déroule de la manière suivante :

1. Le projet de loi est lu devant les délégués.
2. Les délégués débattent entre eux.
3. Les délégués votent à main levée.
5. La majorité même relative l'emporte. En cas d'égalité reprendre depuis le début jusqu'à ce qu'un accord soit trouvé.

Section 8 :

Une loi ne peut être ni injuste, ni cruelle et doit reposer sur un projet de loi sérieux. Une loi votée par le Congrès des délégués ne doit pas transgresser les libertés établies par la Constitution scolaire, la Déclaration des droits de l'Homme et la Loi. Dans la cas où la loi votée ne respecte pas ces critères, le chef d'établissement aura l'obligation de ne pas promulguer ni appliquer cette loi.

Section 9 :

Le Congrès des délégués des élèves se tiendra durant deux jours, un jour en début de mois et un autre en fin de mois. Ces deux journées seront fériés pour les élèves.

ARTICLE VII - Le pouvoir central :

Section 1 :

Le pouvoir central scolaire sera composé du personnel enseignant et non enseignant travaillant à l'école.

Section 2 :

La Constitution scolaire confère au seul personnel enseignant la capacité à sanctionner un élève.

Section 3 :

Une sanction ne peut être ni injuste, ni cruelle et ne pas être en violation avec la Loi, la Déclaration des droits de l'Homme et la Constitution scolaire.

Section 4 :

Le pouvoir central aura le devoir de respecter les principes suivants :
- Liberté, égalité, fraternité
- Le droit à l'éducation
- Le droit au savoir
- La Justice
- L'ordre
- Le soutien

Section 5 :

La convocation de même que le fouille d'un élève devra reposer sur un motif sérieux, motif qui sera délivré par le chef d'établissement et lu devant l'élève.

Section 6 :

Le pouvoir central scolaire peut sanctionner un élève tant que le délit ne relèvent pas des compétences de la Loi.

Section 7 :

Le pouvoir central scolaire sera dans l'obligation d'assurer à l'ensemble du personnel et des élèves des conditions de travail acceptables.

Section 8 :

Le pouvoir central scolaire devra promulguer et appliquer les lois votées par le Congrès des délégués en tenant compte de l'ARTICLE VI Section 8.

ARTICLE VIII - Les élèves :

Section 1 :

Les élèves devront respecter la Constitution scolaire, la Loi et la Déclaration des droits de l'Homme.

Section 2 :

Les élèves devront respect au personnel enseignant et non enseignant.

Section 3 :

Les élèves ont le droit au savoir.

Section 4 :

Les élèves pourront se révolter s'ils constatent une injustice.

Section 5 :

Les élèves auront obligation de venir à l'école et en cas d'absence de présenter un justificatif.

Section 6 :

Les élèves ont le droit à l'éducation.

ARTICLE IX - Les parents : Les parents pourront intervenir à l'école par l'intermédiaire des associations de parents d'élèves.
620
par SIMON_ROUGE_CCCP, Vendredi 27 Juin 2008, 14:58
Je suis sans doute le seul à penser que la liberté d'expression fait défaut à l'école, mais je tenais tout de même à présenter un projet qui me tenait à coeur, une constitution scolaire. Cette Constitution scolaire devra définir le rôle, les droits et les devoirs des acteurs de l'école. Mon but n'est pas d'imposer quoi que ce soit mais de proposer une réflexion


Constitution scolaire

ARTICLE I - Liberté d'expression : La Constitution scolaire garantit pleine et entière la liberté d'expression tant que celle-ci ne nuit ni ne porte atteinte à l'intégrité physique ou morale des individus.

ARTICLE II - Liberté de presse : La Constitution scolaire garantit pleine et entière la liberté de presse tant que celle-ci ne nuit ni ne porte atteinte à l'intégrité physique ou morale des individus.

ARTICLE III - Liberté de réunion : La Constitution scolaire garantit pleine et entière la liberté de réunion tant que celle-ci ne nuit ni ne porte atteinte à l'intégrité physique ou morale des individus et tant que les réunions n'ont aucun but politique ou religieux.

ARTICLE IV - Les présentes libertés s'appliquent à l'ensemble du personnel enseignant, non enseignant et des élèves.

ARTICLE V - Séparation des pouvoirs : La Constitution scolaire garantit le séparation des pouvoirs en deux parties : le pouvoir législatif et le pouvoir central.

ARTICLE VI - Le pouvoir législatif :

Section 1 :

La Constitution scolaire établie le Congrès des délégués des élèves.

Section 2 :

La Constitution scolaire établie le poste de délégué.

Section 3 :

La Constitution scolaire établie le droit de voter des lois pour les délégués.

Section 4 :

Le mandat d'un délégué aura une durée d'un an.

Section 5 :

Un délégué pourra démissionner et transmettre son poste à un volontaire qu'il aura lui même désigné.

Section 6 :

Les délégués des élèves sont élus de la manière suivant

1. Trois semaines après la rentrée de classes la campagne des délégués commencent du Lundi au Jeudi, les futurs candidats font campagne.
2. Vendredi les votes ont lieu, à bulletin secrets. Les noms des élèves candidats sont inscrits au tableau, à ce moment là les candidats peuvent se démettre de nouveaux peuvent se présenter.
3. Les élèves inscrivent le nom d'un candidat.
4. Les bulletins et le dépouillement est effectué par le professeur
5. Les deux candidats ayant le plus de voies passent au deuxième.
6. Les élèves votent.
7. Dépouillement et élection du délégué qui a le plus de voies. En cas d'égalité le plus jeune est élu. Le délégué nouvellement élu peut immédiatement choisir un suppléant qui la représentera au Congrès des délégués en cas d'absence.

Le vote d'un loi se déroule de la manière suivante :

1. Le projet de loi est lu devant les délégués.
2. Les délégués débattent entre eux.
3. Les délégués votent à main levée.
5. La majorité même relative l'emporte. En cas d'égalité reprendre depuis le début jusqu'à ce qu'un accord soit trouvé.

Section 8 :

Une loi ne peut être ni injuste, ni cruelle et doit reposer sur un projet de loi sérieux. Une loi votée par le Congrès des délégués ne doit pas transgresser les libertés établies par la Constitution scolaire, la Déclaration des droits de l'Homme et la Loi. Dans la cas où la loi votée ne respecte pas ces critères, le chef d'établissement aura l'obligation de ne pas promulguer ni appliquer cette loi.

Section 9 :

Le Congrès des délégués des élèves se tiendra durant deux jours, un jour en début de mois et un autre en fin de mois. Ces deux journées seront fériés pour les élèves.

ARTICLE V - Le pouvoir central :

Section 1 :

Le pouvoir central scolaire sera composé du personnel enseignant et non enseignant travaillant à l'école.

Section 2 :

La Constitution scolaire confère au seul personnel enseignant la capacité à sanctionner un élève.

Section 3 :

Une sanction ne peut être ni injuste, ni cruelle et ne pas être en violation avec la Loi, la Déclaration des droits de l'Homme et la Constitution scolaire.

Section 4 :

Le pouvoir central aura le devoir de respecter les principes suivants :
- Liberté, égalité, fraternité
- Le droit à l'éducation
- Le droit au savoir
- La Justice
- L'ordre
- Le soutien

Section 5 :

La convocation de même que le fouille d'un élève devra reposer sur un motif sérieux, motif qui sera délivré par le chef d'établissement et lu devant l'élève.

Section 6 :

Le pouvoir central scolaire peut sanctionner un élève tant que le délit ne relèvent pas des compétences de la Loi.

Section 7 :

Le pouvoir central scolaire sera dans l'obligation d'assurer à l'ensemble du personnel et des élèves des conditions de travail acceptables.

Section 8 :

Le pouvoir central scolaire devra promulguer et appliquer les lois votées par le Congrès des délégués en tenant compte de l'ARTICLE IV Section 8.

ARTICLE VI - Les élèves :

Section 1 :

Les élèves devront respecter la Constitution scolaire, la Loi et la Déclaration des droits de l'Homme.

Section 2 :

Les élèves devront respect au personnel enseignant et non enseignant.

Section 3 :

Les élèves ont le droit au savoir.

Section 4 :

Les élèves pourront se révolter s'ils constatent une injustice.

Section 5 :

Les élèves auront obligation de venir à l'école et en cas d'absence de présenter un justificatif.

Section 6 :

Les élèves ont le droit à l'éducation.

Section 7 :

Si un élève se rend coupable d'un délit grave il devra en répondre devant la Loi.

ARTICLE VII - Les parents : Les parents pourront intervenir à l'école par l'intermédiaire des associations de parents d'élèves.